[./documentation.html]
[./index.htm.html]
[./role_de_l27_as_u_c.html]
[./le_bureau.html]
[./assemblee_generale.html]
[./reunion_de_bureau.html]
[./semaine_du_golfe.html]
[./etiquette_navale.html]
[./s_n_s_m.html]
[./documentation.html]
[./sorties.html]
[./mille_sabords.html]
[./informations_divers.html]
[./annonces.html]
[./accastillage.html]
[./avitaillement.html]
[./entretien.html]
[./habillement.html]
[./location.html]
[./divers.html]
[./equipiers.html]
[./negociations_portuaires.html]
[./calendrier_des_activites.html]
[http://phares.bretagne.free.fr/]
[http://phares.du.monde.free.fr]
[Web Creator] [LMSOFT]
Le phare de la Teignouse a été construit sur un banal plan de feu de mole, édifié cependant sur une importante assise circulaire destinée à loger les gardiens. Gardiens qui en dehors de leur service résidaient, avec leur famille, en "casernement" à Port Maria.

Le feu a été allumé en janvier 1845, il s'agit d'un feu rixe à éclat toutes les trois minutes qui est remplacé, en mai 1892, par un feu à deux lentilles, à éclat rouge toutes les cinq secondes. Cette nouvelle optique est alors la première au monde à flotter sur une cuve de mercure, ce qui permet d'accélérer la rotation en supprimant les frottements.

Sa puissance a été renforcée en 1904 puis il a bénéficié de l'installation, en 1926, d'un feu auxiliaire de direction suite à la polémique née du naufrage du cuirassé " la France" qui a talonné sur un haut fond se situant sur l'alignement des phares de Port Navalo et de la Teignouse.

C'est en effet le 26 août 1922, que le cuirassé « la FRANCE » arrivant au mouillage de Quiberon talonnait dans le passage de la Teignouse, vers une heure du matin.

 

Des voies d'eau se déclarèrent dans la salle des machines vers 4 heures du matin et le bâtiment coula.

Le temps était beau et la mer calme, ce qui permit de recueillir tout l'équipage, à l'exception de trois hommes.

Lors du conseil de guerre qui se réunit à Lorient le 11 décembre 1922, il s’établit que le cuirassé était très bien sur l'alignement au 0 441 du feu blanc de Port Navalo par le feu rouge de la Teignouse, et même légèrement à droite ce qui l'écartait d'autant mieux de la Groue Vas.

Le Conseil de Guerre devait en conclure que le cuirassé avait heurté une roche inconnue.

Le Capitaine de vaisseau Guy qui commandait le bâtiment fut acquitté, mais ce drame mis fin à sa carrière.

Rappelons que l'alignement actuel est au 0 361.

Il est matérialisé par le secteur blanc de la Teignouse et fait passer 370 mètres à droite.

Pour plus de sûreté, la roche est balisée par une bouée scintillante blanche à éclats blancs, le Groué Vas Sud.

Gaël TANGUY
Le Phare de la Teignouse...
Phare de la Teignouse
47.27.47 N - 03.02.78 W
Feu à éclat Blanc et Rouge 4 sec
Tour et soubassement blanc, sommet rouge
Si l'histoire des phares vous intéresse, nous vous conseillons de rendre visite aux sites suivants :